PDFC-couv-london

 

« A cette époque-là j’avais déjà acquis une renommée prodigieuse dans les monde d’aventuriers où j’évoluais. On me connaissait sous le nom de prince des pilleurs d’huîtres. Il convient d’ajouter que les individus placés immédiatement en dehors de ce milieu : honnêtes matelots de la baie, caboteurs, yachtmen et propriétaires légitimes des bancs d’huîtres, me traitaient de voyou, de gouape, de voleur, de bandit, et employaient à mon égard d’autres épithètes non moins courtoises, que je prenais pour des louanges. Cette réputation ne servit qu’à augmenter le vertige où me plongeait alors ma haute situation. » ( Jack London La Route Libretto pp 116-117 trad : Louis Postif)

 

 

 

Citation reprise dans Quelques verres avec John Everhard (Jack London par lui-même), première piste de Sur la route de Jack London, "biographie fictive" de ma poire (pour la soif) publiée fin mai aux éditions du Petit Pavé.

Grand format illustré, 188 pages, 20 euros, franco de port. Cliquez sur la couverture pour la commande.