09 janvier 2012

Simenon et le crime d’exister

    Maigret : Vous venez de me dire que vous ne connaissiez pas cet homme. Pourquoi alors l’avez-vous tué ? Le juge : Moi !? Mais je ne connaissais pas cet homme, pourquoi donc aurais-je tué un homme que je ne connais pas ? Maigret ne s’offusque pas que le juge lui retourne sa question, bien au contraire. Il vient pourtant de le surprendre sur le pas de son perron, en sueurs, exsangue, tirant vers la mer le cadavre de cet inconnu enroulé dans un tapis. Une scène d’une transparence parfaite. Pourtant, Maigret entend la... [Lire la suite]
Posté par noc00 à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 juin 2011

à l'aveugle

    " J'ai éclairé mes mains pour les voir..." VOL DE NUIT,  Antoine de Saint Exupéry, Gallimard 1931, p 77.   " Nous ne demandons pas à être éternels, mais à ne pas voir les actes et les choses tout à coup perdre leur sens. Le vide qui nous entoure se montre alors...(...) "Et voilà par où, chez nous, s'introduit la mort : ces messages qui n'ont plus de sens..." Ibid p 160.  
Posté par noc00 à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 avril 2011

plutôt me faire tuer que de me laisser pendre !

  - Pour l'amour de Dieu! Yan! supplia Bill le Rouge, reprends tes esprits. Nous ne voulons ni te faire de mal, ni te tuer, ni rien de tout ça, simplement te pendre... - Je me ferai tuer, plutôt que de me laisser pendre.   in Yan l'irréductible de Jack London
Posté par noc00 à 10:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 février 2011

Qaund un homme se souvient

"Il avait l'esprit étroit, mais profond." Jack London in Quand un homme se souvient
Posté par noc00 à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 février 2011

coup de bigophone

"Dès que le téléphone sonne, j'ai l'impression qu'on attente à ma vie" Leonard Michaels, Le Club
Posté par noc00 à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 janvier 2011

bzz! bzz!

"Les abeilles ne sont pas des êtres humains."Jack London, dernière phrase de la nouvelle La Force des forts
Posté par noc00 à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 décembre 2010

la mer

"Et ne t'extasies pas sur la mer, elle a toujours été là..." in "Mélodie en sous-sol" Henri Verneuil, dialogues de Michel Audiard.
Posté par noc00 à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,