02 août 2011

retour aux sources

  Le premier lundi de chaque mois, K-libre accueille mon "retour aux sources". Chronique sur les romans noirs ou intrigues policières qui ont fait, et font toujours, l'essentiel de mes lectures.    J'ouvre le feu avec "le gang de la clef à molette" d'Edward Abbey : hic! Découvrez la présentation de la chronique : nunc!
Posté par noc00 à 07:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

01 août 2011

la surface des choses

  Edward Abbey, à propos de Désert Solitaire (1968) : « On m'objectera que ce livre s'attache beaucoup trop à des choses qui ne sont qu'apparences, qu'il reste trop souvent à la surface du monde et qu'il échoue à pénétrer et à dévoiler les structures des relations unificatrices qui forment la réalité sous-jacente de l'existence. Ici, je dois confesser que, ne l'ayant jamais croisée, je ne sais absolument rien de la vraie réalité sous-jacente. Je n'ignore pas qu'il existe de nombreuses personnes affirmant l'avoir... [Lire la suite]
Posté par noc00 à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 décembre 2010

l'océan de la presse

Dépêche : Mon collègue Philippe Lebrun, correspondant local à Bouguenais pour le Presse Océan, faisait paraître hier cette présentation de Retour simple, avec mon auteur, enfin démasqué.                                         Henry Noc. correspondant de presse  pour le Petit Malouin.  Et accessoirement personnage, bien malgré lui, du roman  Retour simple. 
Posté par noc00 à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 décembre 2010

Retour simple, premier roman

Sortie imminente, à l'Asphodèle, de ce premier roman, un roman à intrigue. Intrigue double, amoureuse autant que policière, écrite à Saint-Servan/mer. Contrat signé. L'animal est sur le métier, à l'imprimerie.  Espérons les premiers spécimens pour Noël. (Cliquer sur la vignette de 4ième de couverture pour saisir en quoi cela a son importance.)     On trouvera ici des notes aléatoires sur le roman en particulier et sur ce roman en général.    Salut. Stéphane Prat.